header banner
Default

YOLO, ça consomme !


Table of Contents

    Les indices actions sont partis dans tous les sens hier, dans la confusion de données macroéconomiques difficiles à interpréter et sur fond d'aggravation de la crise au Proche-Orient. Les investisseurs n'y voient pas plus clair ce matin, avec le télescopage du grand meccano géopolitique et des publications trimestrielles de résultats.

    Les marchés financiers se retrouvent à nouveau face à l'un de leurs dilemmes préférés : le renforcement des statistiques économiques est-il une bonne ou une mauvaise chose ? Normalement, la réponse ne devrait faire aucun doute : c'est positif. Mais cela peut aussi déclencher des événements que les investisseurs perçoivent négativement. Par exemple forcer une banque centrale à maintenir des taux élevés. Ou pousser un gouvernement à renoncer à déployer un plan de soutien.

    Hier, les statistiques sur les ventes de détail aux Etats-Unis en septembre sont ressorties deux fois plus dynamiques que prévu. C'était d'autant plus étonnant que beaucoup de spécialistes pensaient que la brutale dégradation des données sur le crédit durant l'été allait saper la consommation. Les ménages américains ont décidément l'air insubmersibles et contribuent à maintenir sous antidépresseur les économistes qui annoncent tous les deux mois depuis deux ans l'arrivée d'une récession. A moins qu'ils ne soient en mode YOLO (you only live once, on ne vit qu'une fois), comme le suggère régulièrement mon collègue Eduardo, ce qui devrait conduire à une catastrophe à un moment ou à un autre.

    Le point noir de cette statistique, c'est qu'elle a remis au goût du jour la perspective d'une nouvelle hausse de taux de la banque centrale américaine dans les semaines à venir. C'est en tout cas l'analyse du compartiment censé héberger les gens intelligents, le marché obligataire, qui a fait remonter en flèche le rendement des bons du trésor américain, présentement à 4,83% à 10 ans et 5,18% à 2 ans. Quant au compartiment des gens inconsistants, celui des actions, il a déprimé en début de séance hier à Wall Street à l'annonce des chiffres, avant de remonter en zone d'indécision. Bilan des courses, Le S&P 500 et le Dow Jones ont fini quasiment à 0, pendant que le Nasdaq 100 perdait 0,33%. Quant aux pronostics de hausse de taux visibles sur l'outil FedWatch du CME, véritable baromètre des bookmakers boursiers, ils se sont un peu renforcés pour l'échéance de décembre, mais ils restent minoritaires. Traduction : les gens inconsistants pensent toujours que la Fed ne relèvera plus ses taux alors que les gens intelligents pensent qu'ils se fourrent le doigt dans l'œil. Le truc, c'est que les gens inconsistants ont généralement gagné beaucoup plus d'argent que les gens intelligents depuis 20 ans. La vie est parfois cruelle.

    Les Etats-Unis ne sont pas le seul marché sur lequel le débat fait rage sur l'interprétation à donner à une statistique. La Chine a annoncé cette nuit que son PIB du 3e trimestre et ses ventes de détail de septembre sont un peu plus dynamiques que prévu. C'est une bonne nouvelle compte tenu de la déprime engendrée par des mois de statistiques adverses dans l'ancien Empire du Milieu. Mais là encore, problème. Si l'économie se redresse, est-ce que Pékin ne renoncera pas au grand-plan-de-relance-que-les-investisseurs-attendent-mais-qui-ne-vient-jamais ? Ah la là, quel dilemme encore ! Pour le coup, les indices chinois ont commencé par s'envoler ce matin, avant de retomber comme des crêpes. Il faut dire qu'en parallèle le groupe immobilier local Country Garden Holding n'a manifestement pas été en mesure d'honorer une échéance qui avait déjà été repoussée. Comme je l'écrivais hier, je ne comprends plus grand-chose à l'immobilier chinois et je ne suis manifestement pas le seul à patauger si j'en juge par les commentaires des banques d'affaires que j'ai pu lire çà et là.

    Donc pour résumer ce matin : les marchés actions sont confus sur la conduite à tenir face aux dernières statistiques économiques. Mais ce n'est pas la seule source de perturbation puisque la situation au Proche-Orient est en train de se dégrader après un bombardement qui a frappé un hôpital de Gaza, faisant apparemment des centaines de morts. Le Hamas a fustigé une frappe d'Israël, qui s'est défendu en affirmant que c'est un tir de roquette en provenance de Gaza qui a raté sa cible. Cet événement a en tout cas profondément bouleversé la donne avant l'arrivée de Joe Biden dans l'Etat hébreu aujourd'hui. La Jordanie a d'ores et déjà annulé la rencontre prévue à Amman entre le président américain et des dirigeants arabes. Biden arrive dans une poudrière et les bons connaisseurs de la politique étrangère américaine soulignent que sa tâche est loin d'être évidente et constitue un exercice risqué pour le locataire de la Maison Blanche. Comme toujours, l'histoire ne rampe pas, elle bondit, pour reprendre la célèbre citation du spécialiste de l'épistémologie de l'incertitude, Nassim Taleb.

    Côté sociétés, l'agenda des publications trimestrielles enfle nettement depuis hier soir : Omnicom, United Airlines, Adidas, ASML, ABB, Lockheed Martin ont déjà communiqué. Le marché attend Tesla, le premier des "sept magnifiques", après la clôture.

    Dans la région Asie Pacifique, l'indécision domine. Le Japon, la Corée du Sud et l'Inde végètent autour de l'équilibre. La Chine a donc viré au rouge, avec un CSI300 en retrait de 0,5% et un Hang Seng qui perd 0,2% en séance. L'Australie s'en sort un peu mieux en prenant 0,3% grâce à son gros contingent de matières premières, sensible notamment au rebond du pétrole. Les indicateurs avancés européens sont incertains. Le CAC40 perdait 0,1% à 7020 points à l'ouverture. Le SMI abandonnait 0,6% à 10 751 points.

    Les temps forts économiques du jour

    En Chine, le PIB du T3 a été annoncé à 4h00 cette nuit. L’inflation de septembre au Royaume-Uni (8h00) et dans la zone euro (11h00) sera affinée. Aux Etats-Unis, les permis de construire et les mises en chantier seront disponibles à 14h30 et les stocks de brut DOE à 16h30. Tout l'agenda ici.

    L'euro se négocie à 1,0573 USD. L'once d'or franchit un nouveau palier à 1937 USD. Le pétrole remonte, avec un Brent de Mer du Nord à 91,51 USD le baril et un brut léger américain WTI à 88,42 USD. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans remonte à 4,83%. Le bitcoin s'échange 28 502 USD.

    Les principaux changements de recommandations

    • ABN Amro : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 16,70 EUR à 15,70 EUR.
    • Adidas : Morningstar maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours relevé de 170 EUR à 172 EUR.
    • Air France-KLM : Citi maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 24 EUR à 17 EUR.
    • Aker BP : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer avec un objectif de cours relevé de 380 NOK à 420 NOK.
    • Allianz : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation de sousperformance avec un objectif de cours relevé de 207 EUR à 215 EUR.
    • BBVA : Goldman Sachs maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 10,10 EUR à 9,90 EUR.
    • Befesa : Morgan Stanley maintient sa recommandation pondération en ligne et réduit l'objectif de cours de 33,20 EUR à 32 EUR.
    • Boliden : RBC Capital passe de performance sectorielle à sous-performance avec un objectif de cours réduit de 275 SEK à 265 SEK.
    • Bossard : Stifel maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 210 CHF à 185 CHF.
    • Capgemini : Société Générale maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 245 EUR à 218 EUR.
    • Carlsberg : DNB Markets maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 1275 DKK à 1150 DKK.
    • Davide Campari : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 11,20 EUR à 11,10 EUR.
    • Encavis : Raiffeisen Bank International passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours réduit de 20 EUR à 13,20 EUR.
    • EQT : ABG Sundal Collier maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 225 SEK à 220 SEK. BNP Paribas Exane maintient sa recommandation de surperformance et réduit l'objectif de cours de 330 SEK à 310 SEK.
    • Ericsson : Goldman Sachs maintient sa recommandation de vente et réduit l'objectif de cours de 46 SEK à 42 SEK.
    • Euroapi : Berenberg maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 16,90 EUR à 6,60 EUR.
    • Finnair : Inderes passe de vendre à alléger avec un objectif de cours réduit de 0,50 EUR à 0,30 EUR.
    • Galp Energia : Barclays passe de surpondérer à pondération de marché avec un objectif de cours de 17 EUR.
    • Idorsia : Goldman Sachs maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 6,50 CHF à 2 CHF.
    • IMI Plc : HSBC maintient sa recommandation d'achat et relève l'objectif de cours de 2130 à 2170 GBX.
    • ING Groep : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 18,80 EUR à 17,90 EUR.
    • Intercos : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 17,25 EUR à 16,15 EUR.
    • International Consolidated Airlines : Citi maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours réduit de 195 à 175 GBX.
    • KBC Group : Jefferies maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 85 EUR à 76 EUR.
    • Kesko : ABG Sundal Collier maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 19 EUR à 17,50 EUR.
    • Kion : Bankhaus Metzler maintient sa recommandation d'achat et relève l'objectif de cours de 48 EUR à 53 EUR.
    • Lonza : Citi maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours réduit de 660 CHF à 475 CHF.
    • Lufthansa : Citi passe d'acheter à neutre avec un objectif de cours réduit de 14 EUR à 7,90 EUR.
    • Nemetschek : Goldman Sachs maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 70 EUR à 72 EUR.
    • Nordic Semiconductor : Arctic Securities maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 120 NOK à 100 NOK. Deutsche Bank maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 115 NOK à 90 NOK. Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 180 NOK à 125 NOK.
    • Norsk Hydro : RBC Capital maintient sa recommandation de surperformance et réduit l'objectif de cours de 85 NOK à 80 NOK.
    • Novartis : Citi maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 81,51 CHF à 87 CHF. Morgan Stanley maintient sa recommandation pondération en ligne avec un objectif de cours réduit de 98 CHF à 93 CHF.
    • Ocado : HSBC dégrade sa recommandation à réduire et abaisse l'objectif de cours de 545 à 415 GBX.
    • Orange : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l'objectif de cours de 13 EUR à 12,50 EUR.
    • Rio Tinto : JP Morgan maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 6200 à 6170 GBX. RBC Capital maintient sa recommandation de performance de secteur et relève l'objectif de cours de 4800 GBX à 5100 GBX.
    • Ryanair : Citi maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 21,50 EUR à 22 EUR.
    • S4 capital : HSBC maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 185 à 120 GBX.
    • Saipem : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer avec un objectif de cours relevé de 2,75 EUR à 3 EUR.
    • Sika : Citi maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 288,50 CHF à 250 CHF.
    • ST. James's Place : HSBC passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours réduit de 1125 à 7,50 GBX.
    • Tryg : Jefferies passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 142,50 DKK à 160 DKK.
    • Tullow Oil : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et relève l'objectif de cours de 55 à 60 GBX.
    • U-Blox : Bank Vontobel maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 90 CHF à 85 CHF.
    • Umicore : Jefferies passe de sousperformance à conserver avec un objectif de cours réduit de 27 EUR à 26 EUR.
    • Vicat : Citi maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 30 EUR à 31 EUR.
    • Watches of Switzerland : Stifel maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 680 GBX à 590 GBX.
    • Wendel : Société Générale maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 112 EUR à 102 EUR.
    • Wizz Air : Citi passe de neutre à vendre avec un objectif de cours réduit de 3100 à 1400 GBX.
    • Worldline : Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 45 EUR à 39 EUR.
    • Wulff : Inderes passe d'acheter à vendre avec un objectif de cours réduit de 4,30 EUR à 2,75 EUR.
    • Yara : Norne Securities maintient sa recommandation de vente et relève l'objectif de cours de 320 NOK à 350 NOK.

    En France

    Résultats des entreprises (les commentaires sont donnés à chaud et ne préjugent pas de l'évolution des titres)

    • Mercialys maintient ses objectifs annuels après une hausse de ses revenus sur 9 mois.

    Annonces importantes (et moins importantes)

    • Kering a finalisé l'acquisition du parfumeur Creed.
    • Stellantis prévoit de baser sept modèles sur une cinquième plateforme à bas prix et présente une Citroën électrique à 23 300 EUR, la e-C3.
    • Carrefour obtient une décision de justice contre Suning dans l'affaire des magasins chinois.
    • Un groupement mené par Vinci, dont fait aussi partie Vicat, remporte un contrat de 800 M€ sur le chantier du Lyon-Turin.
    • Eiffage a conclu un accord pour racheter 51% du capital de Salvia Group en Allemagne.
    • Casino progresse à petit pas dans la conversion de ses créanciers à l'accord de lock-up, tandis que le groupe a désigné Sorgem Evaluation pour se prononcer sur le caractère équitable des conditions financières du plan de restructuration pour les actionnaires actuels de la société.
    • Voltalia annonce que sa centrale solaire de Karavasta, en Albanie (140 MW) est construite et prête à produire.
    • Figeac Aero pense que la montée en puissance du programme A350 d’Airbus doit lui permettre de renouer à terme avec la rentabilité.
    • Eurobio Scientific annonce que son produit GenDx réduit à 3h la durée des tests de compatibilité d’organes.
    • Prodware rachète Protinus aux Pays-Bas.
    • Quantum Genomics rompt les négociations avec Vistacare Medical et cherche un nouveau partenaire de fusion.
    • GenOway crée une coentreprise minoritaire à Shanghai.
    • Ober Finances lance une OPA simplifiée à 11,72 EUR par action Ober.
    • Elles ont publié / Elles doivent publier : Voyageurs du Monde, Pierre & Vacances, Sidetrade, Broadpeak, Esker, Amplitude, Les Hôtels Baverez, Theranexus, Prodware, Catering International Services, SergeFerrari, GL Events, HighCo, Alchimie, Fill Up, Implanet, Mint…

    Dans le vaste monde

    Résultats des entreprises (les commentaires sont donnés à chaud et ne préjugent pas de l'évolution des titres)

    • ABB affiche un bénéfice net et un chiffre d'affaires en hausse au troisième trimestre.
    • Adidas estime que sa perte opérationnelle sera plus réduite que prévu cette année, environ 100 M€ (vs 450 M€).
    • ASML estime que les nouvelles directives américaines restreignant les exportations de puces vers la Chine n'auront pas d'impact matériel sur ses perspectives financières pour 2023. Le bénéfice du T3 atteint 1,9 Md€.
    • Just Eat Takeaway revoit à la hausse ses perspectives pour 2023.
    • Lockheed Martin et Prologis bougent peu hors séance après l'annonce de leurs trimestriels trimestriels.
    • United Airlines perd 4,7% hors séance après ses trimestriels.

    Annonces importantes (et moins importantes)

    • General Motors retarde d'un an la production de pickups électriques dans son usine du Michigan.
    • Solvay soumettra son projet de scission à ses actionnaires le 8 décembre 2023.
    • Les actions de VMware souffrent en raison de l'incertitude de la réglementation chinoise liée à l'accord avec Broadcom.
    • Nvidia ne s'attend pas à un impact financier significatif à court terme des nouvelles règles d'exportation de puces américaines.
    • Chesapeake négocie le rachat de Southwestern Energy.
    • UCB annonce l'approbation par la FDA de Zilbrysq (zilucoplan) pour le traitement des adultes atteints de myasthénie grave généralisée.
    • Autonation retire son offre sur Pendragon.
    • Paradox Interactive met fin à son partenariat avec Harebrained Schemes.
    • Glencore va fermer l'énorme mine de cuivre australienne Mount Isa.
    • Infineon signe un accord de fourniture de semi-conducteurs avec les constructeurs automobiles Hyundai et Kia.
    • Exxon Mobil finalisera sa décision d'investissement sur le sixième projet pétrolier au Guyana d'ici le premier trimestre.
    • Continental réfléchit à se séparer de ses activités d'équipementier automobile (Bloomberg).
    • Le groupe de chimie de spécialités Lanxess supprime 870 emplois.
    • Décès de Ian Bruce, président du conseil d'administration de Cameco.
    • Cicor acquiert le britannique STS Defence.
    • Thermo Fisher rachète le fournisseur de solutions protéomiques Olink dans le cadre d'une transaction de 3,1 Mds$.
    • Les syndicats de Chevron Australia LNG concluent un accord à la veille de la reprise des grèves.
    • CVC Capital envisage d'entrer en bourse.
    • Les principales publications du jour : Tesla, Steel Dynamics, Equifax, Las Vegas Sands, PPG Industries, US Bancorp, Deutsche Börse, Northern Trust, Gecina…Tout l'agenda ici.

    Lectures

    Sources


    Article information

    Author: Steven Peters

    Last Updated: 1698137162

    Views: 1004

    Rating: 4.3 / 5 (102 voted)

    Reviews: 86% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Steven Peters

    Birthday: 1952-01-18

    Address: 219 Lopez Loop, Courtneymouth, DC 34597

    Phone: +4362394798776237

    Job: IT Consultant

    Hobby: Motorcycling, Billiards, Surfing, Traveling, Beekeeping, Ice Skating, Wildlife Photography

    Introduction: My name is Steven Peters, I am a capable, radiant, talented, resolved, rich, proficient, brilliant person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.